Apollon dans tous ses états

Création 2013
D'après le roman de Mary Phillips “Les dieux ne valent pas mieux”
Direction d'acteur : Claire Massabo / Brigitte Quittet
Interprétation : Nader Soufi

Nous sommes en 2013, Apollon est maintenant présentateur TV. Dans son costume ringard à paillettes, il parle fort, apostrophant ceux qui l'entourent. Rien ne va plus, sa soeur Artémis le surveille continuellement, il ne peut plus la supporter.


Le producteur ne lui donne plus signe de vie ; Il ne va pas se laisser faire ; la mortelle dont il est follement amoureux l'ignore complètement, et là, il ne sait plus quoi faire…Car il a perdu beaucoup de ses pouvoirs.
Le seul qui lui reste… les levers et couchers du soleil. C'est vous dire….


Quelqu'un va-t-il l'aider ?
Cet homme, ou plutôt ce dieu, qui parle seul dans la rue, réussit à nous émouvoir et à nous faire rire quand il nous dévoile ses fragilités et ses doutes, quand il nous parle de son premier échec amoureux, de son autorité déchue.


Le surgissement d'un personnage décalé dans l'espace public, invite le passant à devenir spectateur, à se questionner, à regarder ceux qui l'entourent, à sourire, à devenir complice de ce qui se joue.

Dis moi fils

Création 2012
Mise en scène / Écriture : Claire Massabo et Brigitte Quittet
Création sonore : Eva Jacobi
Création lumière : Nanouk Marty
Scénographie : Christian Geschvidermann
Avec :
Jean-Marc Fillet, Pascal Rozand , Nader Soufi, Sandra Trambouze

Une voix : la mère qui murmure, questionne, suggère, supplie. Elle veut entendre nommer ce lien qu’elle rêve indestructible.
Elle, la comédienne, fait vivre par sa présence, différentes figures maternelles.
Eux, les trois comédiens, ce sont "les fils". Adultes.
Ils écoutent la voix, l'ignorent, la rejettent. Leur jeu est réponse, révolte, écho.
De leur mémoire émerge des instants de vie tissant des ponts entre intime et universel. Au fil des mots des textes des mises en jeu, ils évoquent la trace de ce lien à la femme qui les a mis au monde. Résonnent alors le violent et le tendre le sensible et le dérisoire.
Mêlant l’écriture d’auteurs Gary, Cohen, Berling, Pennac, Djian…à celle des comédiens le texte dessine par
touches de couleurs et d’ombres un tableau cohérent, laissant deviner la complexité et la richesse de cette relation.
Ce spectacle raconte à chacun une part de son histoire.
La construction chahutée de ces situations très diverses nous fait passer du rire aux larmes, du sourire au

De toute façon

Création 2011
d'après "Histoires pressées" de Bernard Friot
Conception : Claire Massabo et Nicole Choukroun
Mise en scène : Claire Massabo
Création sonore : Eva Jacobi
Création lumière : Nanouk Marty
Avec :
Nicole Choukroun

Félix, petit homme de 12 ans vit au milieu des siens, sa sensibilité, son impertinence en font un témoin privilégié.
Avec délicatesse, révolte et ironie il nous livre le fruit de ses observations.
“Il arrive tant de choses bizarres dans la vie quand on sait comment la regarder.”


Créé fin 2011 du désir, 10 ans après “Félix”, que le trio constitué de l’auteur, Bernard Friot, du metteur en scène, Claire Massabo et de la comédienne, Nicole Choukroun se reforme autour de nouveaux textes mettant en scène les “petites” histoires de Félix.

L’Arche part à 8h

Création 2010
Adaptation par Claire Massabo du roman éponyme de Ulrich Hub traduit de l’allemand par Emmanuèle Sandron et publié par Alice éditions.
Mise en scène : Claire Massabo
Scénographie : Éric Rolland
Création sonore : Eva Jacobi
Costumes : Karin Holmström
Avec :
Franck Libert, Nader Soufi, Sofi Szoniecky, Sandra Trambouze

Trois pingouins sur le blanc infini de la banquise s'ennuient…
Soudain un improbable papillon jaune…
Et puis une colombe…
Le déluge, et un passager clandestin…
Commence alors l'inénarrable voyage de l'Arche et des trois compères, ponctué d'épisodes drolatiques et de discussions sur des thèmes universels; Car il s'agit bien d'une réécriture de l'évènement biblique, désopilante, pleine d'humour et de réflexions métaphysiques.


Créé en coproduction avec le Théâtre de Fos sur Mer, accueilli en résidence de création au 3bisf, Lieu d’arts contemporains et au Théâtre de Lenche, “L’Arche part à 8h” a été joué une soixantaine de fois entre le Festival d’Avignon, au Festival “jeune public et tout public” d’Avignon Monclar, le Festival Parole en Scène de Rufisque (Sénégal) et a été joué plus de soixante fois.

Le Roi de la plage

Création 2008
d'après une nouvelle d'Eric Rolland
Mise en scène : Claire Massabo
Scénographie : Éric Rolland
Création sonore : Eva Jacobi
Costumes : Karin Holmström
Avec :
Nader Soufi, Eva Jacobi

1962, un jeune garçon, fils d'immigré trouve un billet de 5 francs. Il le dépose au commissariat et attend la date fatidique... un an et un jour, et rêve de s'acheter un maillot de bain.


Le spectacle explore le temps de l’attente celui de l'espoir où tout est possible, le temps de l'enfance où tout est en devenir. Un conte empreint d'une volonté farouche d'intégration pour être “comme les autres”.
Une parole légère comme une caresse pour dire les rêves.
Créée en coproduction avec le 3bisF, le Théâtre Antoine Vitez et le Théâtre de Fos sur Mer, cette pièce a été jouée une soixantaine de fois entre autre au Festival d’Avignon, au Festival “jeune public et tout public“d’Avignon Monclar, au Festival Parole en Scène de Rufisque (Sénégal) et a tourné dans du nombreux villages du Cantal et de la Lozère.

Petites cruautés

Création 2007
Co-Production :Théâtre Antoine Vitez / Théâtre de Fos / 3 bisf

Mise en scène : Claire Massabo
Scénographie : Eric Rolland
Interprétation :
Jérôme Beaufils, Jean-Marc Fillet, Brigitte Quittet, Cathy Ruiz

De malveillances banales en vexations mesquines, on glisse vers des cruautés beaucoup moins ordinaires mais l’absence de remords et de culpabilité autorise le rire libératoire.
Les comédiens, complices, jubilent du plaisir qu’ils ont à incarner odieux compatissants, amis mes- quins, consolateurs perfides, humains cruels et monstrueux.


Créée en coproduction avec le 3bisf, le Théâtre Antoine Vitez et le Théâtre de Fos sur Mer, cette pièce a été jouée plus de cinquante fois dans la région et notament au Théâtre de Lenche (Marseille), au Chène Noir d’Avignon, à La Valette pour le Cercle de Midi.

Ferdinand Débars

Création 2005
Ethno-sociologue et anthropologue… dans les bars
Co-Production : MJC Prévert / Théâtre de Fos sur Mer
Texte : Stéfano Benni
Mise en scène: Claire Massabo
Interprétation :
Martial Crébier

La peau d’Elisa

Création 2005
Mise en scène : Claire Massabo
Avec :
Brigitte Quittet, Yann Le Corre

Les 7 péchés capitaux

Création 2001
Reprise en 2011
Texte : Création collective en
“gromelot” Mise en scène :
Franck Potel
Assistante à la mise en scène : Marie
Manez Mise en lumière : Éric Rolland
Interprétation :
Claire Massabo, Nicole Choukroun, Martial Crébier

MicMac en solo

Création 1998
Mise en scène : Gisèle Martinez,
Claire Massabo Mise en lumière : Eric
Rolland
Conception costumes : Françoise Autran
Interprétation :
Martial Crébier, Lisette Guérin-Zurcher,

Thierry Lemazurier, Gisèle Martinez et Claire Massabo

24 années de création…

Article 353

du code pénal

Création 2018

Texte : Tanguy Viel
Adaptation et mise en voix : Claire Massabo
Lecteurs : Nicole Chouroun et Nader Soufi

Adaptation-lecture

Nous sommes dans une province française de la fin du XXe siècle, en proie au déclin industriel, économiquement et moralement sinistrée. Et lorsque le beau parleur Antoine Lazenec a débarqué six ans plus tôt dans la presqu’île, en face de Brest, de l’autre côté de la rade, nul n’a émis de
doute face à son pharaonique projet de construction, en front de mer, d’une station balnéaire de grand luxe. Martial Kermeur pas plus que les autres, qui comme eux voulait y croire et a confié au promoteur ses économies : quelque cinq cent mille francs soit les indemnités de licenciement qu’il avait perçues lors de la désaffectation de l’arsenal – tout son argent donc, mais aussi, et surtout, à travers cela, son espérance, et l’avenir de son fils.

Mais le Saint-Tropez du Finistère n’était qu’un mirage, les touristes fortunés ne viendront pas ici, à la pointe de l’Europe, goûter « la lumière si belle qui traverse la roche en fin d’après-midi, le calme des fougères qui ont l’air d’absorber toute la douleur du vent […], la brume qui va et vient devant le
soleil pâle... » Et c’est bien Martial Kermeur qui a poussé Antoine Lazenec à l’eau, à cinq milles de la côte et avec une mouette solitaire pour seul témoin.

Article353-2.jpg
Article353-1.jpg
Article353-3.jpg
Article353-5.jpg

En direct de l’Olympe

Création 2013
Direction artistique / Mise en scène : Claire Massabo
Écriture / mise en scène : Brigitte Quittet
Scénographie : Stéphanie Bonhert
Lumière : Nanouk Marty
Avec :
Gilbert Landreau, Yann Le Corre, Sofi Szoniecky

Trois comédiens déboulent.
Passionnés de mythologie et prompts à changer de peau, ils sont dieux ou déesses, nymphes ou titans, héros fragiles ou vainqueurs.
Leur unique plaisir... Incarner les rôles les plus célèbres.
Quand tous veulent être Narcisse, Prométhée, le Minotaure… Les disputes éclatent, les rivalités apparaissent, rythmant le spectacle de manière ludique.
Mais leur amour de ces grands récits sera le garant de la fidélité à l’écriture originelle.

La mise en scène rend visible les enjeux des comédiens : celle qui rêve de jouer tous les personnages de déesses, celui qui veut interpréter le rôle de sa vie ou enfin celui qui se réjouit de toutes les propositions. La surenchère entre eux rythme le spectacle et laisse apparaître leur enthousiasme et leur rivalité, leur plaisir à jouer et leur complicité.
Ensemble ils choisissent alors de poser le décor des mythes fondateurs et d'en interpréter les protagonistes avec ferveur et conviction.
Artisans de leur propre spectacle, ils utilisent de grands drapés qui donnent à leurs personnages, prestance, majesté, candeur et à l'aide de piquets, ils dessinent l'espace de chaque mythe.
Ainsi le spectacle affirme sa place dans la transmission d'un patrimoine culturel mais il le fait avec légèreté. Il joue un rôle de passeur de mots, sans gravité, sans se prendre au sérieux.

L’Odyssée pour

deux comédiens,

un bac à sable et

une tente Quéchua …

Conception / Mise en scène : Claire Massabo / Brigitte Quittet
Jeu autour du bac à sable : Franck Libert
Jeu avec la tente : Sofi Szoniecky

Dans une grande proximité, avec les spectateurs assis autour du bac à sable le comédien sculpte avec application le sable et fait apparaître îles, mers, cavernes. Il manipule délicatement ses figurines Playmobil tandis que la comédienne munie de son encombrante tente Quechua crée le décor amplifié de ces aventures tumultueuses.


Ensemble ils nous racontent trois épisodes du retour d’Ulysse vers Ithaque: les vents funestes, l’antre du cyclope, le chant des sirènes. Passant du petit au grand ils jouent des changements d’échelle pour exprimer la démesure de ces histoires et, emportés par le lyrisme de leur narration en deviennent eux-mêmes les héros.


Le bac à sable permet de jouer sur le dimension éphémère d’une histoire. Elle se construit puis disparait, le vent souffle et sous le sable apparaissent les crânes des marins perdus. Tout est mouvant, à la fois possible et incertain.


En offrant un double espace intérieur/extérieur la tente permet les jeux d’apparition / disparition. Elle devient caverne d’où surgit le cyclope, monstrueuse sirène déroutant les navires, vaisseau affrontant les tempêtes.

Apollon dans tous ses états

Création 2013
D'après le roman de Mary Phillips “Les dieux ne valent pas mieux”
Direction d'acteur : Claire Massabo / Brigitte Quittet
Interprétation : Nader Soufi

Nous sommes en 2013, Apollon est maintenant présentateur TV. Dans son costume ringard à paillettes, il parle fort, apostrophant ceux qui l'entourent. Rien ne va plus, sa soeur Artémis le surveille continuellement, il ne peut plus la supporter.


Le producteur ne lui donne plus signe de vie ; Il ne va pas se laisser faire ; la mortelle dont il est follement amoureux l'ignore complètement, et là, il ne sait plus quoi faire…Car il a perdu beaucoup de ses pouvoirs.
Le seul qui lui reste… les levers et couchers du soleil. C'est vous dire….


Quelqu'un va-t-il l'aider ?
Cet homme, ou plutôt ce dieu, qui parle seul dans la rue, réussit à nous émouvoir et à nous faire rire quand il nous dévoile ses fragilités et ses doutes, quand il nous parle de son premier échec amoureux, de son autorité déchue.


Le surgissement d'un personnage décalé dans l'espace public, invite le passant à devenir spectateur, à se questionner, à regarder ceux qui l'entourent, à sourire, à devenir complice de ce qui se joue.

Dis moi fils

Création 2012
Mise en scène / Écriture : Claire Massabo et Brigitte Quittet
Création sonore : Eva Jacobi
Création lumière : Nanouk Marty
Scénographie : Christian Geschvidermann
Avec :
Jean-Marc Fillet, Pascal Rozand , Nader Soufi, Sandra Trambouze

Une voix : la mère qui murmure, questionne, suggère, supplie. Elle veut entendre nommer ce lien qu’elle rêve indestructible.
Elle, la comédienne, fait vivre par sa présence, différentes figures maternelles.
Eux, les trois comédiens, ce sont "les fils". Adultes.
Ils écoutent la voix, l'ignorent, la rejettent. Leur jeu est réponse, révolte, écho.
De leur mémoire émerge des instants de vie tissant des ponts entre intime et universel. Au fil des mots des textes des mises en jeu, ils évoquent la trace de ce lien à la femme qui les a mis au monde. Résonnent alors le violent et le tendre le sensible et le dérisoire.
Mêlant l’écriture d’auteurs Gary, Cohen, Berling, Pennac, Djian…à celle des comédiens le texte dessine par
touches de couleurs et d’ombres un tableau cohérent, laissant deviner la complexité et la richesse de cette relation.
Ce spectacle raconte à chacun une part de son histoire.
La construction chahutée de ces situations très diverses nous fait passer du rire aux larmes, du sourire au

photo Fabrice Quittet

photo Christian Geschvindermann

photo Fabrice Quittet

photo Christian Geschvindermann

De toute façon

Création 2011
d'après "Histoires pressées" de Bernard Friot
Conception : Claire Massabo et Nicole Choukroun
Mise en scène : Claire Massabo
Création sonore : Eva Jacobi
Création lumière : Nanouk Marty
Avec :
Nicole Choukroun

Félix, petit homme de 12 ans vit au milieu des siens, sa sensibilité, son impertinence en font un témoin privilégié.
Avec délicatesse, révolte et ironie il nous livre le fruit de ses observations.
“Il arrive tant de choses bizarres dans la vie quand on sait comment la regarder.”


Créé fin 2011 du désir, 10 ans après “Félix”, que le trio constitué de l’auteur, Bernard Friot, du metteur en scène, Claire Massabo et de la comédienne, Nicole Choukroun se reforme autour de nouveaux textes mettant en scène les “petites” histoires de Félix.

L’Arche part à 8h

Création 2010
Adaptation par Claire Massabo du roman éponyme de Ulrich Hub traduit de l’allemand par Emmanuèle Sandron et publié par Alice éditions.
Mise en scène : Claire Massabo
Scénographie : Éric Rolland
Création sonore : Eva Jacobi
Costumes : Karin Holmström
Avec :
Franck Libert, Nader Soufi, Sofi Szoniecky, Sandra Trambouze

Trois pingouins sur le blanc infini de la banquise s'ennuient…
Soudain un improbable papillon jaune…
Et puis une colombe…
Le déluge, et un passager clandestin…
Commence alors l'inénarrable voyage de l'Arche et des trois compères, ponctué d'épisodes drolatiques et de discussions sur des thèmes universels; Car il s'agit bien d'une réécriture de l'évènement biblique, désopilante, pleine d'humour et de réflexions métaphysiques.


Créé en coproduction avec le Théâtre de Fos sur Mer, accueilli en résidence de création au 3bisf, Lieu d’arts contemporains et au Théâtre de Lenche, “L’Arche part à 8h” a été joué une soixantaine de fois entre le Festival d’Avignon, au Festival “jeune public et tout public” d’Avignon Monclar, le Festival Parole en Scène de Rufisque (Sénégal) et a été joué plus de soixante fois.

La Brigade

d’Intervention Clownesque

Création 2009
Mise en scène : Claire Massabo
Costumes : Karin Holmström
Avec :
Philippe Allari, Anthony Doux, Claire Massabo, Cathy Ruiz,
Nader Soufi, Sandra Trambouze

5 guides chaleureux et envahissants accueillent, au son de l'accordéon, les visiteurs qui attendent patiemment leur tour. Ils mettent de l'ordre dans les files d'attente,ou plutôt leur ordre..... Tombent intempestivement amoureux...Prodiguent leurs conseils sur le bien se tenir dans une exposition... Distribuent la parole de Picasso en 7 langues… Réalisent avec les visiteurs des tableaux vivants…


Projet labellisé par la Communauté du Pays d’Aix dans le cadre de la saison Picasso Aix 2009 pour 15 représentations en juillet 2009 autour du Musée Granet. Depuis, les BIC sont intervenus à l’occasion de nombreux évènements.

Le Roi de la plage

Création 2008
d'après une nouvelle d'Eric Rolland
Mise en scène : Claire Massabo
Scénographie : Éric Rolland
Création sonore : Eva Jacobi
Costumes : Karin Holmström
Avec :
Nader Soufi, Eva Jacobi

1962, un jeune garçon, fils d'immigré trouve un billet de 5 francs. Il le dépose au commissariat et attend la date fatidique... un an et un jour, et rêve de s'acheter un maillot de bain.


Le spectacle explore le temps de l’attente celui de l'espoir où tout est possible, le temps de l'enfance où tout est en devenir. Un conte empreint d'une volonté farouche d'intégration pour être “comme les autres”.
Une parole légère comme une caresse pour dire les rêves.
Créée en coproduction avec le 3bisF, le Théâtre Antoine Vitez et le Théâtre de Fos sur Mer, cette pièce a été jouée une soixantaine de fois entre autre au Festival d’Avignon, au Festival “jeune public et tout public“d’Avignon Monclar, au Festival Parole en Scène de Rufisque (Sénégal) et a tourné dans du nombreux villages du Cantal et de la Lozère.

Petites cruautés

Création 2007
Co-Production :Théâtre Antoine Vitez / Théâtre de Fos / 3 bisf

Mise en scène : Claire Massabo
Scénographie : Eric Rolland
Interprétation :
Jérôme Beaufils, Jean-Marc Fillet, Brigitte Quittet, Cathy Ruiz

De malveillances banales en vexations mesquines, on glisse vers des cruautés beaucoup moins ordinaires mais l’absence de remords et de culpabilité autorise le rire libératoire.
Les comédiens, complices, jubilent du plaisir qu’ils ont à incarner odieux compatissants, amis mes- quins, consolateurs perfides, humains cruels et monstrueux.


Créée en coproduction avec le 3bisf, le Théâtre Antoine Vitez et le Théâtre de Fos sur Mer, cette pièce a été jouée plus de cinquante fois dans la région et notament au Théâtre de Lenche (Marseille), au Chène Noir d’Avignon, à La Valette pour le Cercle de Midi.

Ferdinand Débars

Création 2005
Ethno-sociologue et anthropologue… dans les bars
Co-Production : MJC Prévert / Théâtre de Fos sur Mer
Texte : Stéfano Benni
Mise en scène: Claire Massabo
Interprétation :
Martial Crébier

La peau d’Elisa

Création 2005
Mise en scène : Claire Massabo
Avec :
Brigitte Quittet, Yann Le Corre

Les 7 péchés capitaux

Création 2001
Reprise en 2011
Texte : Création collective en
“gromelot” Mise en scène :
Franck Potel
Assistante à la mise en scène : Marie
Manez Mise en lumière : Éric Rolland
Interprétation :
Claire Massabo, Nicole Choukroun, Martial Crébier

MicMac en solo

Création 1998
Mise en scène : Gisèle Martinez,
Claire Massabo Mise en lumière : Eric
Rolland
Conception costumes : Françoise Autran
Interprétation :
Martial Crébier, Lisette Guérin-Zurcher,

Thierry Lemazurier, Gisèle Martinez et Claire Massabo

William S

Création 1996
Texte : W. Shakespeare
Conception : Gisèle Martinez

Mise en scène :
Claire Massabo

Mise en lumière : Éric Rolland
Interprétation :
Martial Crébier, Lisette Guérin-Zurcher, Tiery Lewis,
Gisèle Martinez, Béatrice Pisciotta

Parle-moi d'amour

Création 1994
Conception : Gisèle Martinez

Mise en scène : Claire Massabo
Mise en lumière : Christophe Chaupin
Interprétation : Gisèle Martinez
Accordéon & bandonéon : Marcel Atienzer

© 2020 Compagnie L'Auguste Théâtre - 04 42 92 27 68 - 06 74 64 52 49

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now